11
Nov
2011

Encore un podcast super intéressant des journalistes de Planet Money : "Kill The Euro, Win A Prize" (en anglais), où ils présentent l'offre de Simon Wolfson, un anglais qui propose d'offrir 250.000£ à celui où celle qui trouvera un moyen crédible pour un pays de sortir de l'eurozone.

Je me posait moi-même la question, ne voyant pas comment un pays pouvait changer de monnaie du jour au lendemain, ne serait-ce que d'un point de vue pratique : Quand imprimer suffisament de billets pour toute une économie ?

Il se trouve que l'Histoire de l'Europe possède déjà un exemple de monnaie qui a disparu : la couronne de l'empire Austro-Hongrois, dissoute en 1918.

Une couronne austro-hongroise
A one-crown note from the Austro-Hungarian empire, Wikimedia Commons

Les pays quittant cette monnaie ont fermé leur frontières, puis demandé aux gens de venir faire taponner leur monnaie : un billet austro-hongrois avec un coup de tampon de la République tchèque, par exemple, ne devenait alors valable qu'en Tchéquie.

Pour plus d'informations sur cette période de l'histoire européenne, lisez l'article de l'économiste Michael Spencer (en pdf et en anglais).

Simon Wolfson propose donc un prix à celui qui trouvera un moyen de sortir de l'euro, mais il insiste qu'il n'est pas anti-eurozone : Il veut que la monnaie unique perdure, mais il pense que l'on devrait avoir un plan de secours; "Aucun navire n'a jamais coulé faute d'avoir trop de canots de sauvetage, et pour le moment l'euro n'en a aucun."

Commentaires

1.Commentaire de l'auteur, le 17 novembre 2011 (09 h 34) :

"Aucun navire n'a jamais coulé faute d'avoir trop de canots de sauvetage"…

Mais si, c'est déjà arrivé ! En 1915, le SS Eastland, basé à Chicago, a chaviré en autres à cause du poids généré par un nombre trop important de canots de sauvetage !

Ce qui m'énerve, c'est que je me doutais que ça avait dû se produire, au cours de toute l'histoire maritime. J'avais cherché sur le net, mais en vain. Sur un site de questions-réponses, ma question a même été fermée, les membres considérant sans doute que la question était absurde !

2. le 22 novembre 2011 (18 h 32), par JP :

Les billets en circulation actuellement ont déjà une nationalité. Par exemple, ceux qui stockent des espèces tout en se disant que l'euro pourrait éclater, savent que les billets dont le numéro commence par X proviennent de la Bundesbank.

L'ajout de commentaires est désactivé.

Manu