20
Jul
2011

la couverture du livre

Traduit en français par Leslie Boitelle, Daemon m'a été conseillé par Amazon quand j'ai acheté Zero Day, un autre "techno-thriller" dont je ferais la critique plus tard.

En informatique, un "Daemon" est un logiciel dormant, qui s'active et réalise des tâches lorsqu'un événement déclencheur survient.

Dans le livre de Daniel Suarez, le Daemon est une IA créée par un programmeur de génie et milliardaire, Matthew Sobol. À sa mort, le daemon se déclenche sur internet, prend des décisions et … tue.

Pas vraiment de héros dans ce livre, mais un poignée d'individus dont la vie est modifiée par le démon. On a le policier qui enquête sur les meurtres, le pirate qui sera recruté par le démon, et l'expert, dont les intentions et les origines ne sont pas claires.

Policier, techno thriller, le livre fait parfois froid dans le dos. Anarchiste, violent (presque gore). On accroche rapidement à l'histoire, dès les premiers chapitres où un pirate se fait tailler une pipe dans une rave. smiley super

Le Daemon de Sobol porte bien son nom, et parait démoniaque. Lors de l'assault final, le livre tent clairement vers la science fiction, limite fantasy. Et pourtant, sur le site de l'auteur on trouve une liste de liens vers des articles scientifiques, mentionnant la plupart des technologies observées dans le livre.

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.

Arthur C. Clarke

La fin du livre n'est qu'une pause dans l'histoire, qui continue dans le second livre de l'auteur, Freedom™.

 

Manu