25
Aug
2012

La cour constitutionnelle sud-coréenne a jugé illégale une loi proposée pour lutter contre la diffamation sur Internet.

La législation concernant Internet semble être un débat sur la valeur de l'anonymat (ou pseudo anonymat) sur le réseau des réseaux. D'un coté, on a les gens victimes de diffamation ou de harcèlement, et les intérêts financiers d'ayants droits qui s'estiment victimes de "piratage". Mais de l'autre, on a un outil qui permet aux gens de s'exprimer librement, même ceux qui vivent sous une dictature.

J'applaudis la décision de la cour constitutionnelle, car je crois sincèrement que l'anonymat est une fonction nécessaire à la liberté d'expression, et par extension à la démocratie.

Bref, dans ce débat je me range plutôt du côté de Reporters Sans Frontières, même si ça rend la vie plus facile aux harceleurs et prédateurs en ligne.

Commentaires

1.Commentaire de l'auteur, le 26 ao?t 2012 (14 h 06) :

Comment identifier un blogueur anonyme ? En exploitant YouTube. (numerama)

"Des harceleurs déposeraient en effet des demandes de retrait de vidéos, pour une fausse accusation de violation de droits d'auteur, avec pour seul but d'obtenir l'identité de la personne qui est obligée de se révéler pour se défendre."

L'ajout de commentaires est désactivé.

Manu