11
Jun
2011

Trouvée sur le net il y a quelques jours, voici la nouvelle campagne de pub de la HADOPI:

Emma Leprince, en 2022

Développée par les agences H et Home pour trois millions d'euros, la campagne cherche à mettre l'accent sur l'avenir de la culture, plutôt que sur l'aspect répressif de la HADOPI, rapporte Stratégies : "Il fallait sortir de la vision à court terme sur la riposte graduée pour présenter un usage responsable de l'Internet, et re-situer Hadopi dans un écosystème culturel. Avec un ton ludique", explique Élisabeth Billemaz, directrice générale de l'agence H.

La campagne TV/web se compose de trois vidéos : on découvre Emma Leprince la chanteuse, la série Rock Secret et Tue-moi à Gages, le film de l'année 2021. Sur internet, les commentaires sont absolument négatifs; tout le monde se croit malin en écrivant une version de "Je vais de ce pas lancer une dizaine de téléchargements pour éviter que mes enfants ne tombent sur ces merdes dans 10 ans !". Certains vont même jusqu'à dire que la future chanteuse devrait plutôt faire du porno ! Parce qu'elle fait mine de montrer un sein ? Oh mon dieu.

Je préfère m'intéresser au message de la campagne : "la création de demain se défend aujourd'hui". J'ai déjà parlé de cet argument contre le piratage d'œuvres culturelles; je ne pense pas qu'on aura moins d'artistes dans 10 ans ! Mais par "la création", je suppose qu'ils parlent de la création telle qu'elle existe aujourd'hui, un artiste poussé par un label et qui passe 30 fois par jour à la radio & télé.

Commentaires

1.Commentaire de l'auteur, le 11 juin 2011 (15 h 32) :

le message n'est plus "télécharger, c'est du vol", on avance !

2.Commentaire de l'auteur, le 15 juin 2011 (20 h 38) :

Dur de trouver le nom de l'actrice sur le net ! Mais après tout, mieux vaut qu'elle se fasse discrète si elle supporte mal les moqueries sur son personnage…

"Emma Leprince se fera plus discrète sur le web", numerama.com

3. le 15 juin 2011 (20 h 58), par popo :

sérieusement,

si pirater nous prévient d'entendre des merdes pareilles qu'on appelle 'révélation de l'année', ou encore "meilleur espoir de l'année", ou "méga hit de l'été", tous ces produits conçus sur mesure par les maisons de disque qui ne découvrent plus de talents mais qui les chient par dizaine tout droit sortis d'un moule et les gerbent à la chaine dans tous les pays d'europe, en les promouvant sur des radios qui ne passent que ce qui est bien payé, et sur des chaines de télévision qui n'obéissent qu'à l'argent ou au pouvoir en place...

si pirater peut nous protéger de ces conneries commerciales telles que les boys bands et autres groupes sans âme qui ne mériteront jamais la seule appellation véritable qui puisse amener du respect, celle de 'musicien' ou 'groupe de musique' ou 'artiste'

hé bien dans ce cas, le piratage est à encourager !

merci hadopi de montrer la face réelle de cette institution qui ne cherche qu'à protéger les intérêts économiques des majors et des médias français, et non des artistes véritables qui, rappelons le, sont tout de même bien mieux rémunérés qu'un smicard à partir du moment où ils sont assez connus pour être téléchargés sur internet (légalement ou illégalement).

Il faut aussi rappler que ceux qui téléchargent des albums, ne les auraient sûrement pas achetés, de même que celui qui regarde un film en streaming ne serait pas allé le voir à 10€ la place, dans une salle inconfortable, parasitée par des bruits de papiers de friandises, de pop corn machouillés, et d'autres gens bruyants, tous assis les jambes repliées en deux, les genoux s'écrasant sur le dossier du voisin devant lui... il n'y a donc réellement pas d'argent perdu...celui qui veut absolument voir un film de qualité, va le voir et est prêt à raquer malgré tout!

Encore une fois, si le service était au bon prix, les gens le consommeraientt davantage, l'offre n'étant pas en accord avec la demande, la demande va voir ailleurs et l'offre va se faire voir d'ailleurs!

Il existe des modèles économiques qui sont rentables pour les artistes et pour les amateurs de ces arts. Le groupe Radiohead n'a-t-il pas mis en ligne gratuitement son dernier album en proposant que l'internaute qui le télécharge fasse un don (ou pas) ? cette manière de sortir leur dernier album leur a permis d'obtenir des recettes supérieures à toute autre manière de procéder 'en se passant de la logistique de distribution, les recettes etaient nettes d'intermédiaire), et les fans de ce groupe ont su récompenser une oeuvre et des artistes qu'ils ont apprécié.

Alors pourquoi payer pour de la merde? pourquoi payer pour machin leprince, la future pollution sonore qu'on nous vendrait en 2022!? alors que si elle était talentueuse, les gens s'arracheraient ses places de concert et sa musique sur les différentes plateformes de téléchargement légales?

A vous de choisir!

Voulez-vous soutenir Hadopi et les escrocs économiques qui s'en mettent plein les poches et les quelques artistes qui se plaignent de ne pas être assez riches? ou bien soutenez-vous l'art véritable et les vrais talents qui sont ignorés par ces majors, et qui font justement leur bouche à oreille sur internet comme Kamini il ya quelques années, et qui finissent par obtenir le statut qu'ils méritent ? (car leur talent est reconnu et on leur propose des contrats, leur popularité pouvant être monétisée facilement et souvent grassement)

Dans tous les cas, hadopi c'est le mal, hadopi est encore une incompréhension politico-economique de notre gouvernement qui démontre bien l'incapacité des dirigeants à résoudre ce genre de problèmes pas si graves que cela (comparés a la pollution, le chomage, la corruption, l'economie du pays, etc, la direction que prend le monde, les guerres, la pauvreté, l'injustice) et qui ne gênent que les riches qui cherchent à protéger leurs acquis...

Internet est né libre et doit le rester, son objectif premier est le partage et l'échange de données

Arretons de défendre les interets personnels de certains par des lois stupides pénalisant tous les autres!

s'il ya des failles, adaptons le systeme économique afin que tous y trouvent leur bonheur, artistes et consommateurs. Hadopi n'est qu'un chewing gum à peine maché qu'on colle pour boucher un trou destiné a s'aggrandir...

Halte
Aux
Différents
Organismes
Pourrissant
Internet

merci d'avoir lu jusque la et surtout restez plein de bon sens, il n y a que cela qui puisse tout résoudre

ps: encore heureux que la loi dite de la 'taxe google' ne soit pas passée, certains législateurs ont du finalement entendre raison, chose rare... mais ce n'est que repousser pour mieux sauter, une taxe viendra encore mettre un coup au developpement d'internet pourtant source d'emplois dont nous avons tous besoin...et moi meme je devrais augmenter mes tarifs pour survivre, ce que mes clients ne souhaitent pas, voila ou menent des actions pareilles, a l'inflation! et qui est ce qui paye? pas nos amis dirigeants ni ceux qui vous mettent toutes ces conneries dans les oreilles, eux se font de l'argent sur votre dos ;)

 

4.Commentaire de l'auteur, le 20 juin 2011 (12 h 01) :

"Jacques Attali taille en pièces la campagne Hadopi" [PC INpact]

5. le 22 juin 2011 (16 h 52), par yachi25 :

Popo rien a dire tu m'as sorti les mots de la bouche..

L'ajout de commentaires est désactivé.

Manu