06
Jun
2013

Clément Méric, militant d'extrême gauche, est décédé de ses blessures après une bagarre hier avec un groupe d'extrême droite. Les détails de ce crime odieux ne sont pas très clairs, on ne sait pas qui a provoqué qui, ou si untel a attendu untel à la sortie de la boutique, où les deux groupes se sont croisés. Plusieurs suspects sont en ce moment entre les mains de la police, dont l'auteur présumé du coup fatal.

Les extrêmes gagnent du terrain un peu partout en Europe, la haine s'alimentant toujours davantage en temps de crise.

Dans les médias, les indicateurs de connerie sont tous en hausse, et on fourre dans le même sac les anarchistes, les "antifascistes", les anti-capitalistes, les féministes. Après tout on le sait bien, les skinheads sont des ordures, alors que les anarchistes/communistes ont un bon fond, et oui ils se ressemblent beaucoup, mais eux ils œuvrent pour le bien de l'humanité, vous voyez, oui oui.

Il y a quelques heures sur France Info, un membre du même groupe que la victime,"Action Antifasciste Paris-Banlieue", disait que ces fascistes auraient dû être arretés depuis longtemps. Heureusement, on n'arrête pas les gens pour les opinions politiques en France. Sur la question de la violence de son groupe, le militant était moins clair, avec une réponse du genre "la violence engendre la violence, mais bon il faut voir qui est à l'origine".

Bref, préparons-nous à des heures de hurlements contre l'extrême droite, proférés par des militants extrémistes de l'autre bord. La paille, la poutre, l'œil, tout ça.

Commentaires

1. le 07 juin 2013 (13 h 01), par KG :

Nan mais c'est la faute aux jeux vidéos, faut pas chercher plus loin ! 
http://www.bernarddebre.fr/actualites/lamortdunmilitantdextr_megauche 

Réponse de Manu

Ah oui quand même :o

Sur son blog, Verel liste d'autres tentatives de récupération : C'est la faute à la droite, mais aussi à la gauche, à la "manif pour tous", mais aussi aux jeux vidéos !

L'ajout de commentaires est désactivé.

Manu