L'affiche du spectacle

Une Comédie Musicale de Stephen Sondheim, au Théâtre du Châtelet jusqu’au 21 mai.

  • Musique et paroles : Stephen Sondheim
  • Livret : Hugh Wheeler
  • Mise en scène : Lee Blakeley

Après "A Little Night Music", qui avait été acclamé par la critique et standing ovationné par les spectateurs, le Théâtre du Chatelet accueille jusqu'au 21 mai "Sweeney Todd, le diabolique Barbier de Fleet Street", une œuvre majeure de Sondheim, à mi-chemin entre la Comédie Musicale et l’Opéra.

Intro : Le Châtelet, c’est bien

  • Toutes les comédies musicales américaines sont jouées en anglais (chansons et dialogues) par des casts américains ou anglais, avec un surtitrage français. Une connaissance de la langue de Shakespeare est donc recommandée mais pas indispensable
  • Les moins de 28 ans, plus de 65 ans et demandeurs d'emploi peuvent bénéficier sur certains spectacles (dont Sweeney Todd) de places de dernière minute à 20€. Ce sont des places de 1ère catégorie, qui valent dans les 100€ en temps normal. Venir à 18h30 et attendre dans la queue jusqu'à 19h30 est donc largement rentabilisé!
  • Certaines places sont à 10€. Elles sont situées tout en haut (assez loin mais très correctes) et en baignoire orchestre (où on ne voit pas le haut de scène, à déconseiller pour Mister Todd) et elles valent largement leur prix!

L’histoire (sans spoiler)

Dans le Londres poisseux du XIXème siècle nous est contée l’histoire de Sweeney Todd,  barbier de son état, et de sa charmante amie Mrs Lovett, qui prépare de délicieuses tourtes qui ne déplairaient pas à Hannibal Lecter…

Décor & mise en scène

Il ne manque que l'odeur des égouts pour s'y croire. Le décor est métallique, froid, et même s’il reste assez simple, il cadre très bien l'histoire ensanglantée qui nous emmène au cœur de Fleet Street.

Ce manque de fioritures n’entache absolument pas l’excellente mise en scène de Lee Blakeley, à la fois dynamique et subtile, poussant les comédiens à donner le meilleur d’eux même.

Casting et chant

Pro, tout simplement. Rod Gilfry (en alternance avec Franco Pomponi) nous expose un Sweeney dérangé et envoutant, et quand à Caroline O’Connor, elle est de l’aveu même de Sondheim "la meilleure Mrs Lovett qu'il ait entendue", c’est dire ! (source : Le Monde / regardencoulisse.com)

Le duo est époustouflant, et tous les seconds rôles sont également excellents. Dans l’ensemble, tous sont justes dans leur personnages et chantent magnifiquement bien. Rien à redire de ce côté là, ça déboîte sévère.

La Presque Conclusion

Quand la vraie, la grande Comédie Musicale de Broadway se déplace à Paris, il ne faut pas louper ça. Sweeney Todd, c’est du grand spectacle qui retourne la tête, un cast époustouflant, une histoire à la fois drôle et macabre et une musique qui envoie du lourd. Courez-y ;)

Une dernière chose

Si vous êtes vraiment allergiques à l'anglais, (au moins) 2 comédies musicales américaines cultes et intégralement traduites en Français sont à l'affiche à Paris en ce moment: Hairspray, qui vient de démarrer au Casino de Paris, et Mamma Mia, une super-production qui se produit au Théâtre Mogador. Toutes les deux sont très bien réalisées et respectent fidèlement les œuvres originales, dans un style nettement plus léger et familial que Sweeney Todd. Enjoy !

Nyco