16
Oct
2017

Début septembre, j'ai découvert “there's no such thing as a free watch”, un rapport de Jenny Odell pour le musée du capitalisme sur les montres « gratuites » offertes sur Instagram.

Raconté comme un rapport d'enquête, j'ai tout de suite été captivé. À la croisée des thèmes du web, des (quasi-)arnaques, du marketing, et de l'horlogerie, ce récit va au moins vous distraire, au mieux vous faire réfléchir sur certaines illusions du monde moderne.

Sachant que ça pourrait intéresser beaucoup de monde mais que les non-anglophones avaient peu de chances de le découvrir, j'ai contacté l'auteure pour lui proposer de faire une traduction en français (de France). Elle a accepté, voici donc le résultat : http://jennyodell.com/free-watch-fr.pdf

La couverture du rapport, en français

Manu