01
Aug
2011

Encore une fois, on accuse les jeux vidéos "violents" d'avoir provoqué la folie meutrière qui s'est déroulée en Norvège. Le Parisien titrait "Un monstre — (…) Comment son parcours solitaire, sa passion pour les jeux vidéos violents et ses engagements extrémistes ont abouti à son geste monstreux."

copie d'écran de Wolfenstein 3D

Sa passion pour les jeux vidéos ? Dans son manifeste il mentionne quelques jeux, en effet, notamment World of Warcarft. C'est un gamer, comme 12 millions d'autres. Les journaux devraient peut être nous donner la marque de sa voiture, le journal qu'il lit le matin et son déodorant, on ne sait jamais.

Nick Ross, pour ABC, a écrit un article complet sur les références aux jeux présentes dans le manifeste, allez le lire (en anglais).

Commentaires

1.Commentaire de l'auteur, le 02 ao?t 2011 (11 h 55) :

"Une chaîne de magasins norvégienne a décidé de retirer de la vente une cinquantaine de jeux vidéo, parce que le terroriste Anders Behring Breivik jouait aux jeux vidéo. On ne sait pas encore ce que vont faire les vendeurs de papier toilette."— Numerama, 1er août 2011.

2.Commentaire de l'auteur, le 03 ao?t 2011 (20 h 47) :

"The manifesto is an enormous piece of work created by a deeply disturbed individual, driven by astonishing hatred toward Muslims. And it contains discussion on a great many subjects. Amongst them, in a very minor part, is games." — Rock,Paper,Shotgun, August 3rd, 2011.

L'ajout de commentaires est désactivé.

Manu