Toulouse : L’histoire à venir, édition 2018

. lecture : 1 minute

Demain (jeudi 17 mai) s'ouvre la 2e édition du festival L’histoire à venir, à Toulouse.

Il s'agit d'une série de conférences, débats, et ateliers sur le thème de l'Histoire (au sens large) ouverts à tous et à toutes.

Le festival continue jusqu'au dimanche 20 mai, retrouvez toutes les informations et le programme à l'adresse :

👉 2018.lhistoireavenir.eu (et sur Twitter : @lhistoireavenir)

HistoireAVenir2018

2017

L'année dernière, une des conférences qui m'a particulièrement plu était intitulée « Comment pirater les livres au siècle de Voltaire », par Robert Darnton : un fascinant parallèle entre le « piratage » dont on parle tant de nos jours et les contrefaçons de livres au XVIIIe siècle, qui ont favorisé la diffusion de la connaissance[1].

Si le sujet vous intéresse, la conférence est disponible sur YouTube :

L'Histoire à venir : Conférence de Robert Darnton

À l'issue de cette conférence, je suis tombé sur un livre captivant qui traite des « esclaves publics » dans l'Athènes de l'Antiquité, qui étaient d'une certaine façon les premiers fonctionnaires de l'histoire[2]. Je vous en parlerai une autre fois. 😉 #TeaserDeOuf

Notes


  1. Malgré presque deux heures à entendre parler des nombreux aspects positifs du « piratage », plusieurs questions à la fin étaient du genre « tout ça est fort bien, mais que peut-on faire aujourd'hui contre le fleau du piratage de musique ? » 😒 ↩︎

  2. « La Démocratie contre les experts. Les esclaves publics en Grèce ancienne » par Paulin Ismard (lien Amazon.fr) ↩︎